Émilie Brûlé, violoniste, a étudié à l’École de Musique Schulich de l’Université McGill où elle s’est perfectionnée en interprétation de la musique ancienne au violon baroque auprès d’Hélène Plouffe et Mark Fewer. Directrice artistique et membre fondatrice de l'ensemble « Passiflore », Émilie est aussi l’artiste invitée de plusieurs ensembles canadiens tels que l'Ensemble Caprice, Arion Orchestre Baroque, Les Idées heureuses, Theater of Early Music, La Nef, Skye Consort, Ottawa Baroque Consort, Les Boréades, Ensemble Telemann, Les Lys Naissants, Per Sonare et le SMAM (Studio de musique ancienne de Montréal).

On a pu entendre Émilie au violon et à la vièle à archet médiévale dans des festivals et séries de concerts réputés comme au Boston Early Music Festival, San Francisco's Summer Bach Festival, San Francisco Early Music Society concert series, Seattle's Early Music Guild International Series, Bloomington Early Music Festival, Festival Montréal Baroque, Kultur Forum Amthof en Autriche et le Tage Für Musik Regensburg en Allemagne. Émilie s’est produite en concert en Thaïlande où elle a aussi enseigné des classes de maître aux élèves de l’Université Silpakorn, à Bangkok. Elle est maintenant professeure de violon au Conservatoire de McGill, à Montréal.


Passionnée de musique baroque depuis 20 ans, Mélanie de Bonville a obtenu un Baccalauréat en interprétation du violon à l’Université Laval et s’est perfectionnée en violon baroque auprès de Chantal Rémillard à l’Université de Montréal. Elle y a complété sa Maîtrise en 2004. Par la suite, Mélanie a suivi un stage de perfectionnement avec Tafelmusik à Toronto, a participé à une classe de maître avec David Greenberg et a rencontré Chiara Banchini à Bâle. Depuis, Mélanie a collaboré à plusieurs projets et ensembles baroque de renom tel que Arion, Studio de musique ancienne de Montréal, Clavecin en concert, Les idées heureuses, la Compagnie Mont-Royal Baroque, l’OSVHSL, concerts avec les membres des Violons du Roy, ensemble Bourbon Baroque à Louisville au Kentucky, orchestre baroque à Chicago, festival Montréal Baroque et plusieurs autres projets comme pigiste à Montréal et à Ottawa. Elle a aussi travaillé sous la direction de Barthold Kuijken, Hervé Niquet et Jaap ter Linden.

 

En plus d’enseigner le violon depuis 1996, Mélanie travaille en collaboration avec la violoniste Guylaine Grégoire pour l’organisme les Porteurs de musique, organisme sans but lucratif qui a pour mission de donner accès à la musique de concert, faire rayonner son potentiel et partager ses bienfaits dans la communauté.

Sari Tsuji se produit au sein des plus prestigieux ensembles se dédiant à la performance sur instruments d’époque au Canada, notamment Arion Orchestre Baroque, Ensemble Caprice, Aradia Ensemble et le Toronto Chamber Orchestra, sous la direction de musiciens de renommée internationale tels que Jaap ter Linden, Elizabeth Wallfisch, Rachel Podger, Alex Weimann, Christophe Rousset, Stefano Montanari, Matthias Maute, et Kevin Mallon. 


Jonathan Addleman débuta ses études à l’Université McGill en tant que saxophoniste. Très vite, il découvrit son aptitude pour le clavecin et décida de compléter un baccalauréat dans les deux instruments respectifs, suivi par une maîtrise au clavecin. Durant ses années d’études à McGill, il se produit dans des opéras de Cavalli, Telemann, Handel et Mozart, dans l’orchestre baroque de l’université ainsi que dans l’orchestre symphonique, en plus d’être un chambriste actif. Sa formation complète lui permet de passer aisément du répertoire ancien au répertoire contemporain.


Musicien polyvalent, Jonathan joue le clavecin et l’orgue et est également choriste à l’Église Unie de Saint-James. Derrière les scènes, il s’occupe de l’accord et de l’entretien des instruments pour des organismes tels que les universités Concordia et McGill, CAMMAC, le Festival Baroque de Montréal et Arion Orchestre Baroque.


Émilie a remporté à New York le prix Unicorn lors de la compétition Early Music America’s 2nd Medieval/Renaissance Music Competition et s’est mérité le prix du jury et du public au Concours Étoiles Galaxie de Radio-Canada. Lors de sa maîtrise, elle fut récipiendaire de la bourse Schulich (10 000$) et de la bourse Quellmalz pour la musique ancienne. Étant l’une des rares violonistes à avoir été sélectionnées pour trois ateliers prestigieux dont le American Bach Soloists Festival & Academy à San Francisco, le  EMA’s Select student ensemble of Young Performers Festival Premieres à Boston, et le programme The Legacy of the Baroque de Early Music Vancouver, elle eut la chance d’étudier avec Elizabeth Blümenstock, Robert Mealy, Scott Metcalfe, Marc Destrubé et Julie Andrijeski.

Suivant le succès d’« Archets Boréals », un concert de musique traditionnelle des pays nordiques sur instruments anciens présenté par Feux d’Archetistes et La Nef, Émilie a été invitée à jouer ses compositions (fusion de musique traditionnelle, ancienne et nouvelle) dans une série de concerts champêtres produite par Apollo’s fire à Cleveland (Ohio) et par la suite à Nashville (Tennessee) avec Music City Baroque. Ce dernier projet fut publié dans les revues Early Music America et le Strings Magazine. Avec l'ensemble Passiflore, le répertoire de Feux d'Archetistes et de nouvelles compositions d'Émilie seront entendus dans le programme "Croisée de Trois Mondes", en 2015.




Mélanie a co-fondé à Québec l’ensemble de musique ancienne La Chamaille et a participé à plusieurs séries de concerts de 2004 à 2007. Elle a aussi occupé le poste de solo des seconds violons à l’Orchestre Symphonique de l’Estuaire entre 2007 et 2012.Depuis janvier 2013, Mélanie occupe le poste de directrice artistique du tout nouveau festival baroque plus de St-Adolphe d’Howard. Elle est de plus violon solo de l’orchestre du festival.

Suite à un stage d’improvisation avec René Lussier en 2008, Mélanie s’intéresse à l’improvisation dans différents contextes musicaux et travaille aussi les techniques de violon oriental. Elle participe à divers projets dans ce sens : Tremblement de fer (orchestre jazz avec improvisation), ESEM (ensemble de musique séfarade, www.esem.ca) et Amoureuses Ballades (poèmes de Miqueù Montanaro mis en musique par Liette Remon et improvisation). De plus, elle forme un duo de musique de chambre avec la pianiste Ruxandra Cristea Mayer, est membre de l’ensemble baroque Passiflore et est pigiste pour divers projets et orchestres.

 




Chambriste polyvalente, Sari est la violoniste de RedOwl, l’altiste du Quatuor Onslow et a collaboré avec des artistes tels que Luc Beauséjour, Mireille Lagacé, Chantal Rémillard, Susie Napper et Olivier Brault. Elle a également enregistré pour plusieurs étiquettes telles que early-music.com, ATMA, Analekta, et NAXOS ainsi que pour la diffusion nationale de Radio-Canada.

 

Sari débuta son apprentissage du violon à l’âge de quatre ans avec Elizabeth Lupton dans sa ville natale Winnipeg, au Manitoba pour ensuite obtenir un baccalauréat en interprétation et une maîtrise en musique ancienne de l’Université McGill, où elle étudie auprès de Thomas Williams, Emlyn Ngai, Hélène Plouffe, Hank Knox et Betsy MacMillan.



 

Jonathan travaille actuellement comme soliste et accompagnateur avec l’Orchestre Symphonique de Laval, Ensemble Da Capo, Atlantic Sinfonia, et se produit sur la scène de musique ancienne de Toronto avec les ensembles Aradia et I Furiosi. Il fait également partie du duo RedOwl avec la violoniste Sari Tsuji, qui présente des programmes variés à Montréal et à Fredericton, notamment l’intégrale des sonates pour violon et clavecin de Bach. Il a récemment donné un concert dans le cadre de la série Music on the Hill à Fredericton de l’intégrale des Sonates du Rosaire de Biber à Fredericton avec la violoniste Nadia Francavilla.